Retour sur le plan de réduction des coûts de la société Carrefour

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Lars Oloffson, le directeur général du groupe Carrefour depuis Janvier 2009,  a annoncé qu’il s’apprêtait à mettre en place un plan d’économies de 4,5 milliards d’euros d’ici à 2012.

Ce vaste plan de réduction des coûts ne concerne que le G4 Carrefour, c’est à dire les 4 pays les plus importants où le Groupe est implanté, c’est à dire : La France, L’Espagne, L’Italie et la Belgique.

Cette chasse aux coûts superflus est pousée à l’extrème puisqu’elle aura lieu aussi bien dans les magasins de l’enseigne, les sièges sociaux, les services de publicité et bien sur la logistique.

  • Améliorer la Logistique

Un énorme volet Organisation devrait intervenir puisque le cabinet de conseil retenu pour cette mission à analyser les temps moyens de déchargement des camions de livraison en magasin. Afin d’optimiser les tournées, le Groupe se dotera certainement de nouveaux outils d’aide à la décision afin de prévoir au mieux ses commandes et de ce fait diminuer ces stocks.

  • Rationaliser les assortiments

Le nombre de références présentes actuellement dans un hypermarché moyen tourne actuellement aux alentours de 50.000 produits. Le fait de rationaliser les assortiments laissera place à un moindre choix au consommateur et privilégiera certainement les marques du distributeur.

  • Réorganisation des services Achat

Service décentralisé par excellence chez Carrefour, la politique de Lars Oloffson sera de redonner une importance plus forte à la direction marchandise du Groupe. Actuellement, chaque pays possède une double cellule achat : une cellule locale qui référence des les fournisseurs nationaux sur les secteurs « Produit de grande consommation» , « Produits frais transformés» ,  « Bazar» , « Electroménager» , « Textile»  et une autre qui assure le lien entre les acheteurs locaux et la Direction marchandise du Groupe.

Les pouvoirs renforcés de la Direction Marchandise du Groupe devraient surtout avoir des effets positifs sur le non alimentaire avec des assortiments communs au niveau européen.

  • Refonte de la publicité et des promotions

La refonte de la publicité et des promotions va de paire avec la réduction des assortiments. Leur rationalisation entrainera en effet un transfert de marge irrémédiable. Les marques nationales représentant un poids moindre dans le chiffre d’affaires achat, elles seront alors moins prolifiques en marge arrière et contributions fournisseur en tous genres.

Ce plan de réduction semble assez ambitieux mais s’inscrit dans la stratégie globale qu’opère ou ont opéré un grand nombre de distributeurs ces dernières années.

Le modèle économique de ce secteur, avec le numéro 1 européen risque de le bouleverser encore un peu plus.

http://www.meilleurfournisseur.com/actualites/la-reduction-des-couts-chez-carrefour/

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »